Anaglyphe, la 3D low-tech

Auteur avatarAntonydbzh

Au cinéma, dans les magasines ou même des livres spécialisés, c'est une vieille technique de visualisation 3D qui date de 1891.

Disciplines scientifiques
Optique
Difficulté
Technique
Durée
1 heure(s)
Licence : Attribution (CC-BY)

Introduction

Comment, en une seule image, donner l'impression de la 3D ?

L'anaglyphe !

Un anaglyphe est constitué de deux images superposées (appelées homologues) de couleurs complémentaires représentant la même scène mais vue de points légèrement décalés : le plus souvent la vue gauche en rouge et la vue droite en cyan. Ces images homologues ne sont donc pas identiques : le décalage (appelé parallaxe ou disparité) n’est pas le même pour tous les éléments de l’image ; il est d'autant plus grand, dans un sens ou dans l'autre, que les éléments sont situés près du plan de l'image physique, par exemple imprimée, projetée sur un écran ou affichée sur l'écran d'un ordinateur ou d'un téléviseur (source CC-By-Sa Wikipédia).

Étape 1 - Fabriquer les lunettes 3D



Étape 2 -


Étape 3 -



Dernière modification 9/01/2019 par user:Rémi. Draft